La Tour

photo
Le blason de la ville de Sanary

La Tour Romane (représentée sur le blason de Sanary)

La devise latine de Sanary : Turris civitatis custodia (la tour protège la cité)

La Tour romane a été construite à la fin du XIIIème dans un but militaire afin de contenir les attaques maritimes. Ce rôle fut tenu jusqu’en 1536.

En 1436, le risque d’une incursion de barbaresques incita le roi René à ordonner à Oliolis, contre certains privilèges, de renforcer les défenses de Saint-Nazaire en ces termes : « Etant donné que le bourg de Saint-Nazaire est de la dépendance d’Oliolis, le roi René porte à Oliolis de faire le boulevard et fossé à la tour Saint-Nazaire… ». Cet acte est daté du 1er juillet 1436.

La tour avait déjà été réarmée en 1323, après la visite de Robert de Millet, sénéchal de Provence. L’on voit -par le changement qui intervient dans la désignation de l’agglomération que l’on appelle successivement habitations, hameau, puis bourg – une évolution dans le nombre des maisons, donc de la population. Plus tard, nous verrons cette évolution s’amplifier, notamment en 1507. Cette année-là, le seigneur Bertrand de Ventimille et son cousin germain, Guiran de Simiane, tous deux co-seigneurs, accordent des terres à seize nouvelles familles venant accroître le nombre d’habitants. Certains de ces nouveaux arrivants seront autorisés à bâtir sur le boulevard de la tour, à l’intérieur des fossés. Un an auparavant, ils ont aussi concédé à Chautard d’Ollioules des terres situées à Mortier et en-dessous du chemin qui conduit à la Gorguette.

A partir du 16ème siècle, la tour devient une prison mais elle reste armée de plusieurs canons.

Aujourd’hui, la Tour romane abrite le musée Frédéric Dumas (Frédéric Dumas, sanaryen fut un des premiers plongeurs autonomes à partir de 1943). Ce musée présente au sein de la tour sur ses trois niveaux l’histoire de la plongée sous-marine et quelques objets archéologiques.

Meurtriere

Caractéristiques :

La Tour mesure 21 m 50 de hauteur, 8 m de large. Ses murs sont épais d’1 m 80. La tour est divisée en trois niveaux.Le rez-de-chaussée sert de magasin.

Au premier étage, étaient le poste de garde et les couchettes des officiers. Le colombier se trouvait au deuxième étage. Il abritait aussi l’armurie.

photo
Le colombier

Sanary est la cité historique de la plongée.

La tour est un musée dédié à la plongée sous-marine, autour des travaux de :
Frédéric Dumas (1913-1991), Philippe Tailliez (1905-2002), Jacques Yves Cousteau (1910-1997).

Les commentaires sont fermés.